Sixi.be - Soins infirmiers & Informatique - ASBL -  
18934774 The Newest Internet Technology Connection Cyber Safety

Nouvelles Technologies au service des Soins Infirmiers….

Nouvelles technologies au service de la formation infirmière , article écrit par Laure Martin et dont le lien sur le web est http://www.actusoins.com/261144/nouvelles-technologies-au-service-de-la-formation.html.

L’enseignement est comme vous le constatez en première ligne dans cette évolution technologique à la fois pour développer au niveau des étudiants leur aptitude à intégrer ces nouvelles évolutions au sein de leur pratique et aussi que l’enseignement soit le lieu de développement qui intègre ces nouvelles technologies. Je vous livre cette expérience qui devrait en susciter d’autres, bonne lecture. J.Bellon.

L’Association Formatic Santé a tenu les 3 et 4 février son colloque sur le thème « Acteurs de santé, tous connectés ! Pour une culture numérique partagée ». L’événement clôturait le Tour de France du numérique qui s’est déroulé dans huit régions de novembre à janvier. Focus sur deux initiatives dans le domaine de la formation initiale infirmière.
1/ Des cours magistraux mutualisés
« Depuis le référentiel de 2009, les enseignements sont contributifs, avec des cours magistraux dispensés par des enseignants universitaires », a souligné Pascal Mévial, cadre formateur du CHU de Clermont Ferrand, et coordonateur du projet région Auvergne. En parallèle, les technologies évoluent et nous devons les utiliser. »
Dès 2010, les six Ifsi de la région, situés dans des zones parfois isolées, ont décidé de mutualiser les enseignements universitaires, appuyés dans leur démarche par le Conseil régional.
« L’objectif est de permettre aux étudiants d’avoir accès aux mêmes cours », a-t-il précisé. Le projet a dans un premier temps fonctionné par visioconférences, mais l’équipe a rapidement mis un terme à ce procédé – en raison des coupures fréquentes – au profit de l’enregistrement des cours magistraux alors diffusés aux étudiants.
Ensuite, les formateurs se réapproprient les enseignements au moment des TD. Le socle commun a nécessité la création d’un poste de coordonateur des enseignements universitaires. L’évaluation du dispositif est relativement positive : il permet une dynamique régionale, un partage des savoirs identiques et une uniformisation des enseignements.
Néanmoins, subsistent des problèmes techniques, des difficultés pour les étudiants à suivre les cours, une perte du lien direct avec les enseignants et une contrainte pour les intervenants qui n’ont pas de vraie interactivité avec la salle.
L’équipe s’interroge également sur la pérennité des financements puisqu’en raison de la réforme territoriale, la région Auvergne va fusionner avec la région Rhône-Alpes. Cela n’empêche pas les projets puisque l’équipe souhaiterait prochainement créer des documents d’accompagnement pour renforcer les savoirs et adapter les TD à cette forme d’enseignement.
2/ L’apprentissage de la télémédecine
Face à l’usage croissant de la télémédecine, l’Institut régional de formation sanitaire et sociale de la Croix-Rouge française en Région Centre, a décidé de proposer une initiation à la télémédecine aux étudiants infirmiers et aides-soignants.
« On y consacre 7h pour les étudiants en soins infirmiers et 1h30 pour étudiants aides-soignants, a fait savoir Sophie Bertani, cadre de santé. On définit la télémédecine, le contexte de soins actuel et le travail en réseau. »
L’enseignement théorique est suivi d’une mise en pratique avec une demande de téléexpertise par l’étudiant infirmier, à partir d’un cas fictif. Les étudiants peuvent ainsi manipuler le charriot de télémédecine, et comprendre les rouages que requière cet acte particulier avec l’expert en visioconférence.
A l’origine, cette initiative était envisagée en formation continue. Mais après avoir démarché l’ARS et acquis le matériel, « il nous est apparu évident de commencer par la formation initiale, et l’ARS a validé cette volonté », a ajouté Sophie Bertani.
Les élèves infirmiers apprécient cet enseignement interactif, atelier de raisonnement clinique qui permet également de transmettre du vocabulaire technique associé à cette pratique. L’idée est désormais de le développer en formation continue.
Laure Martin