Sixi.be - Soins infirmiers & Informatique - ASBL -  
Patchs

L’hôpital de Gand surveillera les fonctions vitales avec des capteurs sans fil

Les infirmières de l’hôpital AZ Maria Middelares (GAND) suivront les paramètres médicaux des patients avec des vêtements. L’hôpital est le premier en Europe à automatiser les mesures avec la technologie sans fil.

Quelque 1 000 patients reçevront un capteur qui surveille les paramètres vitaux tels que la respiration, la fréquence cardiaque, la température et la détection des chutes. Les infirmières peuvent donc intervenir rapidement si l’alerte précoce Score (EWS- early warning score), qui est calculé sur la base de ces paramètres indique un danger.

Grâce à la technologie, les infirmières peuvent économiser environ 40% du temps selon les estimations du fabricant. Bien que ce ne soit pas l’intention que les soins soient entièrement numériques à l’avenir. «Nous n’allons pas nous en tenir à tout le monde et gérer l’hôpital sur des écrans d’ordinateur, mais certaines actions peuvent en effet aller plus vite», explique Kurt Roesbeke .

« Perte de revenus »

AZ Maria Middelares collabore avec le géant de la technologie Philips pour le projet pilote. Chaque patch coûte environ 35 euros. Pour l’hôpital, le capteur signifie paradoxalement une perte de revenus, car de meilleurs soins peuvent prévenir d’autres interventions et complications. « Il est regrettable que pour ce projet innovant – qui met simultanément l’accent sur la sécurité des patients, la qualité des soins et une meilleure expérience pour les patients – aucun soutien gouvernemental ne soit fourni », explique le directeur médical Ronny Goethals.

La direction de l’hôpital estime que le financement lié à la qualité peut justifier des investissements similaires dans le futur, mais souligne en particulier l’amélioration des soins pour le patient. Le projet pilote s’étend jusqu’en avril 2019.

Source: Belga