Sixi.be - Soins infirmiers & Informatique - ASBL -  
Thumbnail Patient Numerique Bd1

Comment (re) concevoir un hôpital connecté dans une ville intelligente par Benoît Degotte, CEO / CFO du CHR de la Citadelle .

Cet exposé a été donné dans le cadre du patient numérique de ce 27 octobre 2016 à Charleroi.
D’emblée, Benoît Degotte, nous place au cœur même de cette avant midi, Smart Health, en plaçant son institution au cœur de la ville intelligente.
Est ce là une ambition démesurée ou volonté concrète de s’approprier pour le bien de tous les patients ces nouvelles technologies et ce de façon intégrée et dynamique d’où le nom retenu d’intelligent.
Notre orateur s’est aussi impliqué personnellement en plaçant une montre dite intelligente au cours des heures précédents son exposé
et démontrant ainsi l’utilité de disposer de ces informations pour une surveillance soutenue et professionnelle car les capteurs sont de haute qualité et renseignent au mieux la personne qui le porte. Ce côté un peu théatral a conquis toute la salle et motiver plus d’un à s’intéresser à cette technologie certes connues mais dont la pertinence de la présentation nous a totalement séduit pour ne pas dire « scotcher ».

Un premier écran nous présente un smart hôpital connecté dans sa smart city.
Quelles sont les évolutions du secteur…Le financement est sans cesse en évolution avec une orientation de plus en plus marquée vers une santé mise en réseau en mettant en avant les spécialisations et la segmentation de l’offre de soins. Le patient est en attente de plus en plus grande et est un réel acteur de sa santé avec ses propres responsabilités; dans ce contexte, l’hôpital se transforme ainsi que son rôle.
L’hôpital passe de son aspect centralisé vers une interconnexion vers d’autres acteurs de la santé seul ou en institution pour atteindre une intégration de l’hôpital au comme élément dynamiteur de l’écosystème.

Les tendances technologiques sont vastes, elles sont représentées par le smartphones, les diverses applications mobiles et sociales, par les données biométriques, RFID, la géolocalisation, viennent aussi les réseaux sociaux, les plateformes digitales avec accès aux services personnalisés ( Amazon, Azure, IBM…), les objets communicants et les SMACS soit Social-Mobile-Analytics-Cloud-Security.
Ainsi le CHR de Liège est connecté aux smartphone, il est créé des applications personnalisées comme My CHR, présence des réseaux sociaux Facebook, twiter, LinkedIn, présence de robot et utilisation d’IBM Watson.

Le CHR de Liège a créé une architecture business avec key partners, key activities, key resources, value propositions, Customer Relationship, market segments …avec un impact sur le business model comme par exemple les services aux patients dans la gestion péri-opératoire, la gestion des soins.

Le CHR de la Citadelle a développé une architecture du système d’information, a mis en place une plateforme de communication pour les professionnels intitulée My CHR pro, présence aussi d’une plateforme implication patient pour le suivi des migraines, le suivi du diabète et l’accompagnement psychiatrique en ambulatoire.
Une plateforme pour le professionnel santé avec Smart Room pour les généralistes, My CHR pro pour les généralistes, une plateforme Smart Infrastructure pour le trajet patient et la géolocalisation du matériel, une plateforme Clinique pour le suivi des paramètres Vitaux, les objets connectés au DPI ( dossier patient informatisé ), imprimantes 3D pour la dentisterie et Watson pour l’oncologie, présence d’une plateforme analytique qui présentent des indicateurs clés de performance ( KPI), le big data et la gestion prédictive versus gestion réactive complètent les autres plateformes.
Et n’oublions pas la plateforme administrative qui concerne la préadmission, les rendez vous et le trjat du patient hospitalisé.
En collaboration avec Experthis et NRB, le CHR a apporté une innovation forte en santé par son système CITA Health avec une intégration des objets connectés au sein du DPI avec des échanges et suivis des patients notamment dans le suivi des céphalées et du bien être, selon le score obtenu le patient est informé en direct sur la façon de mettre en place une thérapie ou une adaptation de cette thérapie.
Nous avons pu constaté que le dossier informatisé est alimenté en direct par ces données transmises par les Objets Connectés. Il nous est présenté les dates d’enregistrement et les noms des patients utilisateurs et nous pouvons voir comment les scores de ces patients se présentent et évoluent. Différents graphiques sont présentés …

Le CHR de la Citadelle est connecté à sa ville ….quels sont les objectifs d’une ville intelligente…efficiente ( face à des contraintes budgétaires et humaines les pouvoirs publics doivent être plus efficient ), proche du citoyen ( les citoyens et les entreprises locales sont des clients avec des attentes qu’il faut satisfaire ), attractive, transparente collaborative( dans un monde où le digital devient le principal canal d’information, l’administration se doit d’être transparente et collaborative.) et qui offre de la valeur ajoutée ( la ville a un rôle à jouer en terme d’éducation, de santé publique, d’innovation…

La ville intelligente est en elle-même un ecosystème au cœur de l’économie, l’éducation, la mobilité, le logement, la santé, l’énergie où tout le monde est un partenaire avec comme mission le partage et la communication des informations.
Les services interconnectés pour la population / le patient sont bien présents entre la ville et le CHR, ainsi le CHR transmet à la CPAS les Règlements des réquisitoires et des formalités administratives, la ville communique au CHR les travaux en cours…et l’hôpital intelligent veille à rencontrer les mêmes défis que la ville intelligente.
Ces défis sont hautement connectés entre la ville et le CHR comme les points qui concernent l’environnement, la mobilité, la participation citoyenne et l’énergie.
De la théorie aux exemples et projets : déclaration de décès et de naissance en direct de l’hôpital ( +ou- 3500 actes ), une smart room à l’intérieur de l’hôpital avec e-Guichet, partage de traducteurs fournis par l’hôpital ( plus de 50 langues ), évolution de l’app mobile CitaHealth avec des paramètres de la ville ( pics d’ozone, qualité de l’air …), Plan Canicule intégré entre ville et hôpital, échange d’informations « mobilité ».
Le processus mis en place est un processus structuré pour un hôpital intelligent dans une ville intelligente se caractérisant par des ambitions partagées par les membres du groupes de travail engagés dans un processus d’innovation et de collaboration basé sur des plans stratégiques de la Ville et du CHR.
Leur objectif à court terme est de rentrer dans une phase de prototypage, d’évaluation et ensuite d’industrialisation de certaines solutions en tenant compte des budgets, plannings et priorités de chacun.
En conclusion, le « SMART hôpital » ne peut exister sans être ouvert sur la ville et une smart city ne peut exister sans intégrer ses acteurs principaux. Les défis et enjeux de tous reposent sur leur mutualisation.
Les connexions entre la Ville de Liège et le CHR ne reposent pas uniquement sur la technologies mais principalement sur leur stratégies convergentes et leur volonté de développer des innovations soutenant leur connectivité.

Le mot de la fin est résumé en ceci :

Services orientés population /patients et répondant aux attentes
Maturité suffisante de tous les partenaires
Accessibilité et mobilité 7j/7 24h/24 pour tous
Réfléchis par et pour les bons acteurs
Technologies intégrées.

Voilà en explication l’exposé brillant donné par monsieur Beboît Degotte et n’hésitez pas de faire vos remarques et apporter vos propres expériences.

Joseph Bellon SIXI