En plus de la licence en trois ans, l’Université de Gjøvik propose également une année d’étude dans le domaine de la santé, plusieurs cours de 18 mois en troisième cycle pour les infirmier(e)s spécialisé(e)s et des programmes de niveau Master.

 

Passer de la formation de compétences aux simulations totales

Two Gjøvik University College student examining a simulated patient.

L’établissement a fait l’acquisition d’un SimMan en 2002, mais le simulateur de patient humain était principalement utilisé au début pour la formation de compétences. La formation par simulation totale était un nouveau concept pour la plupart des gens aux début du siècle et, pour obtenir des connaissances et une expérience de première main avec la nouvelle méthodologie, les membres du corps enseignant et le principal acteur Terje Ødegården ont lancé la formation par simulation pour les hôpitaux proches, gratuitement. L’équipe de M. Ødegården a été en mesure de diriger en temps voulu des cours de formations qui généraient des revenus et formaient la base financière nécessaire pour développer et étendre les aménagements de simulation de l’établissement. La qualité d’instruction s’est améliorée au fur et à mesure que les besoins en formation des étudiants ont été mieux cernés. En tant que Doyen pour la santé, les soins et les soins infirmiers Roger Lian souligne « Je suis tout à fait convaincu que la formation par simulation contribue à renforcer la qualité des soins et que cela nous permettra de répondre aux attentes de demain ».

 

 

Le programme de simulation

Aujourd’hui, l’établissement encourage la gestion des compétences, la formation aux protocoles, la gestion des ressources de crise (CRM), et utilise à la fois la formation de compétences et les simulations grandeur nature pour répondre aux divers objectifs d’apprentissage définis. De longs débriefings personnalisés, menés par l’instructeur, font partie intégrante de la formation dans laquelle des clips vidéo enregistrés pendant les scénarios sont utilisés pour illustrer ce qui s’est bien passé et ce qui doit être amélioré.

L’établissement continue de fournir une formation par simulation pour des clients externes tels que des hôpitaux publics, des organismes communautaires et le privé, en plus des formations s’adressant aux instructeurs (cours dits « Train-the-trainer »). Tout compris, l’établissement assure une formation par simulation à environ 1 000 personnes par an.

 

Aménagements pour la formation

L’établissement gère quatre salles de simulation grandeur nature, deux salles de contrôle, quatre salles de classe ; également utilisées pour le débriefing, deux auditoriums, plusieurs laboratoires et 24 lits d’hôpitaux.

 

Le Premier ministre inaugure les laboratoires

Prime Minister Jens Stoltenberg reached a speed of 130 km/hour trying out the ambulance at Gjøvik University College.
Photo par Maria Lillemoen. 

Plus tôt cette année, Jens Stoltenberg, Premier ministre norvégien, a officiellement inauguré le laboratoire pré-hospitalier et le simulateur d’ambulance. Il s’est dit très impressionné par les projets. Le simulateur d’ambulance, monté sur un châssis en mouvement, permet aux étudiants d’expérimenter ce que signifie vraiment le fait de prodiguer des soins à un patient « sur la route ».

Roger Lian, Doyen, ajoute : « Il est important pour nous de développer un savoir-faire pré-hospitalier dans un service en constante évolution et de rester concentrés sur la sécurité du patient ».

 

Personnel

  • Responsable général/instructeur
  • 1 technicien
  • Enseignants internes :
    • 11 infirmier(e)s (membres de la faculté)
    • 1 technicien en radiologie
  • Enseignants associés :
    • 3 médecins
    • 1 infirmier(e) en soins intensifs
    • 1 infirmier(e)

 

Ce qui a été obtenu

Les aménagements de simulation de pointe ont permis à chaque étudiant en soin infirmier de cet établissement de pratiquer un minimum de simulations pratiques en immersion totale et de suivre la formation dans un environnement sûr et contrôlé. L’association des sessions de débriefing et de la formation par simulation prépare bien mieux ces étudiants à la pratique clinique.