Sixi.be - Soins infirmiers & Informatique - ASBL -  
Athos

Les 23èmes Journées ATHOS – « La messagerie sécurisée de santé. »

Eric Mésève , chef de projet Medimail/ MiPih, nous parle de la messagerie sécurisée de santé.

La messagerie électronique présente beaucoup de caractéristiques dont la première et centrale est, avec évidence, la transmission d’informations. Ces transmissions doivent respecter dans leur fonctionnement la sécurité et l’extrême confidentialité surtout s’il s’agit de données personnelles et mieux encore d’informations médicales ou ayant trait à la santé.

La notion du coffre fort électronique et son application concrète au quotidien est un principe de fonctionnement que chaque responsable ou émetteur de ce genre d’informations doit appliquer en permanence.
La messagerie est non seulement indispensable mais très utile.
A partir de 2015, en janvier, ces principes seront appliqués dans toutes les institutions.

Si ce thème est développé, c’est aussi en raison des fuites régulières des données médicales ; il y a donc lieu d’en améliorer l’étanchéité.
Le contexte, cette demande a été exprimée par l’ Agence Régional de Santé, ARS. En interne, les médimails sont mis en place car soutenus par les médecins de la région. Il est important de se mettre en convergence avec le projet national.
La stratégie est de mobiliser en amont les acteurs de la santé en vue d’obtenir leur adhésion.

C’est en 2013 que ce projet débuta avec un plan de déploiement pour densifier ces messages.
45 Structures opérationnelles sont inscrites dans ce projet.

Voyons l’évolution des messages, en janvier 2014, 4700 messages et 90923 en août ; évolution régionale très forte avec la Haute Garonne en avant mais avec une progression des autres régions.
Il est mis en place un accompagnement pour établir un cadrage de cette démarche ainsi qu’une charte de fonctionnement. Au même moment, est établi un annuaire des destinataires.
Les émetteurs et les expéditeurs envoient leurs messages aux récepteurs mais dans ce modèle dans un coffre fort. Le récepteur reçoit une alarme lui signalant qu’un message a été déposé. Le récepteur se connecte et ouvre un lien avec un code qui lui permet d’accéder au message envoyé.

Les aspects extérieurs ressemblent très fort à une messagerie classique mais ce modèle de messagerie répond aux exigences médico-légales ; cette solution a été élaborée en collaboration avec les professionnels.
L’annuaire des émetteurs et récepteurs est le plus large possible et correspond à la réalité des professionnels concernés.
Cet usage bureautique est offert à tous les collègues professionnels, intégré au DPI avec une vocation d’aller aussi  vers les médecins de ville.
Quand un message arrive de ce coffre fort, il se présente entouré du logo dollard avec le nom du destinataire.
Précisons que ce système offre aussi la possibilité d’assurer des échanges sécurisés auprès d’autres institutions destinataires de dossiers sensibles.

Cette présentation nous démontre qu’il est possible de sécuriser ces messageries sensibles et que la collaboration indispensable des acteurs est un gage de réussite et qu’il faut intégrer dans cette application les professionnels concernés en dehors de l’institution et également d’autres institutions avec lesquelles nous travaillons.

Joseph Bellon
Vice président de SIXI