Sixi.be - Soins infirmiers & Informatique - ASBL -  
Athos

Les 23èmes Journées ATHOS – comment collecter automatiquement les paramètres vitaux du patient dans le dossier de soins ?

Monsieur Philippe Barbot, RSIO, centre hospitalier de Bagnols-sur-Ceze nous a entretenu de ceci : intégrer l’univers Biomédical au SIH, comment collecter automatiquement les paramètres vitaux du patient dans le dossier de soins ?
Réalisée manuellement, la collecte des constantes vitales représente une tâche particulièrement chronophage et source d’erreurs potentielles lors de la ressaisie dans le Dossier Patient Informatisé ( DPI) par le personnel soignant.
La volonté d’ Enovacom Patient Connect est de créer une interopérabilité entre les différents systèmes de collecte de données et de garantir la sécurité de ces données ainsi récoltées.
Quelle est l’expérience du Centre Hospitalier de Bagnols sur Cèze de la région Languedoc Roussillon ?
Au sein de cette institution, un tiers des urgences sont hospitalisés et le bloc opératoire pratique 8000 actes par an.
L’option nouvelle qui a été introduite c’est de créer une relation entre la ville et l’hôpital et assurer l’interopérabilité au sein du SIH.

Il est important que les médecins libéraux soient intégrés dans le partage des informations qui concernent la patientèle régionale.
Pourquoi intégrer l’univers biomédical au SIH ?
La raison fondamentale est d’optimaliser le département du système d’information, du  DSI.
L’unité qui a été choisie, c’est la cardiologie car la motivation des médecins étaient au plus haut niveau. La première étape est de valider l’identification du patient dans le DSI, ensuite associer le patient à un appareil pour en gérer les résultats.
Il est donc important dans ce cadre d’inviter les sociétés qui fournissent ces appareils à intégrer cette optique et répondre à cet objectif premier qui est de pouvoir identifier le patient au sein de l’appareil pour ensuite transmettre les résultats.
L’étape suivante est de pouvoir intégrer ces résultats au sein du dossier patient et ce quelque soit l’endroit.
La réussite d’un tel projet tient en premier lieu à la motivation complète de l’équipe soignante au sens large, de vérifier de façon stricte la possibilité d’intégrer des appareils au SIH et ensuite d’être attentif pour l’avenir à maintenir ce cap lors des renouvellements d’appareils.
Cette façon de procéder doit être une condition pour pérenniser  le choix qui a été décidé.
Ceci est une révolution car les logiciels des appareils ont leur propre librairie et leur propre logique.
Pour l’instant, les transmissions se font en PDF mais l’objectif est d’aller vers du structuré apportant ainsi une capacité d’analyse scientifique plus importante.
N’oublions pas que ceci permet de garantir que les données intégrées au dossier d’un patient donné sont bien celles de ce patient puisque son identité été intégrée au sein de cet appareil ; ceci renforce la nécessité impérieuse d’être en accord avec les principes d’identito vigilance.

Cette option présentée est , je crois, régulièrement souhaitée et même décidées dans nos établissements, le souhait serait de la généraliser car elle apporte cette notion d’intégration forte et porteuse pour une qualité de prise en charge.

Joseph Bellon
Vice président de SIXI