Sixi.be - Soins infirmiers & Informatique - ASBL -  
Athos

Les 23èmes Journées ATHOS – une suite logicielle au service de la performance hospitalière.

Monsieur Christophe Riou, médecin DIM-SIH du CHU  / Hospices Civils de Lyon nous a parlé : une suite logicielle au service de la performance hospitalière.
(Tiré du résumé ) L’enjeu de l’informatisation des structures hospitalières est fait d’une multitude d’intérêts divergents difficile à mettre en œuvre. Le plan SIH  associé à la loi HSPT, les enjeux de la certification, ceux du plan hôpital numérique et les multiples contraintes liées aux restrictions budgétaires des hôpitaux ont rendu difficile le choix d’une ligne stratégique continue axée sur la durée.
Voici ce que j’ai retenu.
Deux mots clés de cette démarche, la cohérence et la convergence au sein du dossier patient informatisé. L’architecture en silo ne correspond plus à la nécessité du terrain.
Un simple exemple, le poids et la taille où la noter ; ces éléments servent à plusieurs professionnels. La difficulté est de se dire comment gérer le flux des données si vous voulez adapter vos organisations.
Le poids et la taille ne sont pas uniquement une donnée, c’est un déclencheur d’un processus, c’est un moteur d’un événement, c’est une alerte dont il faut donner une suite.
La gestion ne se base plus , nous dit-il, sur la gestion administrative mais sur la gestion du patient, ce qui permet de mieux séparer les aspects administratifs et les aspects patients.
Les données ne doivent plus être mises en silo mais le SIH doit être orienté service. La télémédecine par la bonne gestion des ressources mobiles vient alimenter le dossier du patient comme avec des photos de plaies…
Le SIH de cette façon est aux antipodes de celui en silo, il se démarque des autres SIH hospitalier, il ne reste pas seul.
Le projet évolue le plus là où le plus grand nombre concerné comme les utilisateurs, les professionnels voient leur excellent niveau de satisfaction
et de réponse à leurs besoins et à leurs attentes.
L’objectif poursuivi intègre les données structurées, apporte le partage et l’accessibilité des données.
Le patient admis ne passe plus par l’admission mais dans l’unité où sa carte d’identification permet d’avoir accès à ses données.
Ensuite, le suivi à domicile où le patient est acteur de sa santé.
En résumé, partage, mutualisation, cohérence et convergence sont les maîtres mots.
Nous sommes sur l’axe processus, sur l’axe matriciel avec une logique workflow.
Cette option permet de mieux exploiter le gisement hospitalier et renverser ce qui est prescrit actuellement par les directives pour se diriger vers un système qui répond aux besoins.
Toute cette démarche place le patient au centre du système d’information et au centre de ce qui le concerne au plus haut niveau c’est-à-dire la santé.
Faut il aller dans cette direction qui peut apporter certaines failles notamment au niveau de la facturation, ne faut-il pas préférer un système qui garantisse les qualités avancées dans cette démarche mais en laissant ou développant des liens dynamiques et fonctionnels avec l’administration.

Joseph Bellon
Vice président de SIXI